• pont_vivonne2.jpg
  • mediatheque1.jpg
  • canoe.jpg
  • vounant1.jpg
  • pont_plage_2016.jpg
  • fleurs.JPG
  • viepratique5.jpg
  • foire_st_michel_092016.jpg
  • Sans-titre-1.jpg
  • sentiers_vivonne.jpg
  • sous_bois.JPG
  • education2.jpg
  • eglise_histoire.jpg
  • viepratique2.jpg
  • chute_d_eau_vivonne.jpg
  • mairie.jpg
  • randonnee.jpg
Retour Accueil

etape

 

pratiquelogovivone 01logovivone 02logovivone 03

INFOS VIVONNOISES
La commune vous informe

AGENDA
Octobre 2017
L Ma Me J V S D
1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31
samedi 21 octobre
JAVA - SALON VITIVONNE


dimanche 22 octobre
JAVA - SALON VITIVONNE


lundi 23 octobre
ART LYRIQUE


plan  contenu contenu

Plan

Tourisme Phototèque
geste contact 
Publication Numéros utiles

PERSONNALITES AYANT VECU A VIVONNE

 

lambert

Michel LAMBERT

Maître de chant et compositeur (1610 - 1696), ayant vécu à VIVONNE et que certains affirment même y être né, tandis que d'autres situent son lieu de naissance à CHAMPIGNY SUR VEUDE (Indre et Loire).
Beau-père de LULLI et maître de musique de chambre du roi Louis XIII, qui aurait remarqué la voix superbe de ce jeune enfant, lors d'une cérémonie religieuse, en l'église de VIVONNE.
Il devint, ainsi, l'un des artistes les plus célèbres de l'époque, protégé de RICHELIEU.
Entré au service de Mademoiselle de MONTPENSIER, il devint maître de musique de chambre du roi.
L'influence poitevine de Michel LAMBERT se retrouve dans la création du Menuet, inspiré des danses paysannes de notre province et qui fit danser, durant deux siècles, toute l'Europe.

 

 


  

henri petonnet


Henri PETONNET

Issu d'une famille de VIVONNE, il fit carrière dans l'administration des Finances, de 1896 à 1937 et fut comme pour ses opinions et actions fortement républicaines.
Successivement conseiller d'arrondissement, conseiller municipal, puis conseiller général de POITIERS-NORD, il milita aux côtés de Léon BLUM et Vincent AURIOL.
Henri PETONNET fut arrêté par les Allemands le 6 juin 1944. Déporté à DACHAU, il y meurt "accidentellement" en novembre 1944.

 

 

 

giraud

Fernand GIRAUD

Aviateur, originaire de VIVONNE, il était le fils du chef cantonnier de l'époque.
Etudiant brillant, il poursuit des études à l'école de pilotage d'ANGERS, à l'âge de 19 ans.
Pilote émérite, il intègre une escradrille de l'armée française, puis entre autres exploits, il parcourt près de 35 000 km en quatre étapes, au cours d'un périple, autour de l'Afrique, en 1931, à bord d'un monoplan FARMAN 190.
Sa brillante carrière s'achèvera dans la nuit du 27 au 28 juin 1932, à bord d'un bombardier bimoteur, où pris dans un violent orage, il fut foudroyé, en laissant l'image d'un enfant de VIVONNE, dont la vie fut exceptionnelle.
 

 

 

sarzecChoquin de SARZEC

Archéologue, à qui sont dues la plupart des découvertes en Chaldée et dont deux salles du Louvre portent le nom, Choquin de SARZEC, né le 11 août 1832, était le propriétaire du château de SARZEC, qu'il acquit en 1880, à Montamisé.
Il vécut dans la proriété familiale de la Carrelière, au siècle dernier et est enterré dans le cimetière communal. De 1864 à 1868, il est "directeur du gaz" de la compagnie "Lebon" à Alexandrie, au titre "d'ingénieur civil". Sa connaissance de l'orient et quelques appuis lui procurent un poste consulaire. Un décret du 23 février 1872 le charge de l'agence consulaire de France, à MASSAOUA (petit port de la côte africaine de Mer Rouge, en Erythrée).
Il prend ensuite le poste de BASSORA (IRAK), le 19 janvier 1877. La Mésopotamie était le champ d'une intense activité archéologique, à laquelle Ernest Choquin de Sarzec allait bientôt se livrer avec passion.
Sa perspicacité et des renseignements précis l'entraînèrent vers le site de TELLO (vocable arabe de l'antique LAGASH-SIRPOULA de SUMER), il se lança dans des fouilles exécutées au début à ses frais personnels.
Onze campagnes de fouilles faites dans des conditions climatiques difficiles (il attrapa le paludisme), avec une insécurité quasi-permanente, permirent de rapporter en France des collections archéologiques inestimables, dont le musée du LOUVREse portera acquéreur.
Le 1er août 1899, il fut élévé au grade de ministre plénipotentiaire de deuxième classe. Le 31 mai 1901, Ernest Choquin de SARZEC mourait dans une clinique, à POITIERS, à l'âge de 68 ans. Sa femme Marie-Jeanne Charlotte, née GUILLET D'ESCRAVAYAT, qui l'avait accompagné, dans tous ses voyages, partageant ses fatigues et dangers, mourut cinq semaines plus tard, le 5 juillet 1901, dans son château de SARZEC, à l'âge de 52 ans. Leur fils Henry avait 20 ans.
Le découvreur de "TELLO" et ses trésors archéologiques de la civilisation sumérienne, comme la célèbre "stèle des Vautours", la plus ancienne page d'histoire sous écriture cunéiforme, sombre aujourd'hui dans l'oubli.

 

 

ratMaurice RAT

Né le 2 mars 1893 à Beauvoir, dans la Vienne, Maurice RAT, professeur, homme de lettres philosophe, traducteur et linguiste français, fait partie des personnalités, que VIVONNE se flatte d'avoir connu, en tant que résident. Il a été élève à l'Ecole Normale Supérieure et agrégé de grammaire en 1919.
Il fut l'un des fondateurs, en 1958, de l'association Défense de la Langue Française (DLF) et président des Amis de Montaigne. Parallèlement à son activité de rédacteur de célèbres manuels d'enseignement, il a été, pendant de nombreuses années, professeur de français-latin-grec au lycée Janson de Sailly, à PARIS. Auteur de nombreux ouvrages, il était également réputé pour ses traductions d'auteurs latins, publiées dans la collection des classiques GARNIER. 
En 1959, il reçoit le prix AMIC de l'Académie Française pour l'ensemble de son oeuvre.
Il décède le 13 mai 1969 à PARIS.

 

 

 

   Mairie de Vivonne
1, avenue de Bordeaux
 Tél: 05-49-43-41-05
Contactez-nous
  Mentions légales